Les Dandinantes, façon Danette®

Ah, Danette®… Danette® ! Un dessert très 70’s, qui a pris un tournant FON-DA-MEN-TAL dans les années 1980 : le site de la marque raconte qu’une classe d’enfants a envoyé une lettre à l’usine, pour se plaindre de ne pas pouvoir lécher les pots jusqu’au bout, à cause d’un « principe de nervures au fond de la barquette ». Danette® a donc développé des pots au fond lisse, pour déguster le dessert jusqu’à la dernière goutte, non mais ! Un changement non négligeable dans la façon très régressive de manger son dessert, apte à attirer les petits et grands enfants.
Depuis, cette Danette® est une crème pour laquelle on se lève tousUne crème qui fait se réveiller la plus endormie des princesses, la Belle au Bois dormant en personne. Une crème qui serait même le super secret des sportifs, surtout à la fin des années 1990, début 2000.
Dans notre plus tendre enfance, on ne connaissait que l’alternative vanille ou chocolat, le choix manichéen qui nous définissait un peu dans la fratrie. Aujourd’hui, le rayon frais de votre supermarché déborde de Danette® aux mille goûts, Expresso, Caramel Salé, Pistache… Bon, à la Super Supérette, on s’est inspiré des basiques, des valeurs sûres. Allez, hop, hop, hop, on se dandine tous pour les Dandinantes !!!

Les Mignons, façon Miniroulés à la framboise®

Les Miniroulés à la framboise® ont quelque chose d’un peu hypnotisant. La génoise tourbillonne avec la confiture, dans un moelleux très déconcertant. Ils rappellent un peu les yeux de Kaa, le serpent du livre de la Jungle. Vous vous rappelez de la scène du fameux « Aie confiance » ? Le pauvre Moogli ne pouvait pas faire grand chose contre le pouvoir de l’hypnose… Mais ne nous égarons pas ! Les Mignons de la Super Supérette n’auront aucune conséquence inattendue, ni ne provoqueront d’obscures sensations psychédéliques chez les gourmands. Ils sont une déclinaison ultra simple du gâteau roulé à la confiture, en format minus, pour se rapprocher du petit goûter des cours de récré…

Le Poli, façon Napolitain®

Le Napolitain® de Lu a des origines mystérieuses. Nous étions persuadées qu’il s’agissait d’un gâteau traditionnel italien, sans doute à cause d’un film hollywoodien aux sources historico-gastronomiques peu fiables. Notre épicière Mélanie, envoyée spéciale à Naples il y a quelques semaines, a évidemment rencontré de superbes pâtisseries, mais pas l’ombre d’un gâteau ressemblant au Napolitain® de nos supermarchés… Peut-être que les fabricants se sont inspirés de la tranche napolitaine, un assemblage de plusieurs couches de glace ? Merci d’avance si vous pouvez nous aider à éclaircir cette épineuse interrogation…
Quoiqu’il en soit, voilà un monument du goûter qui a demandé moult tentatives foireuses essais. Pas facile de se rapprocher de ces gâteaux moelleux mais pas mous, de cette une crème onctueuse mais pas coulante, tout en gardant ce look impeccable, chic et un peu kitsch. On espère que notre Poli vous plaira !