Visite glacée au Gelato Museum de Bologne

Aujourd’hui, petite session « Europe », entre des tests de chocolats de Noël et le prochain goûter d’hiver : car nous avons envie de vous parler plus souvent de sujets « hors les murs » de la Super Supérette, de lieux, de choses, d’idées ou de personnages gourmands ! Par exemple d’un étonnant musée italien, qui met la glace, la vraie, la bonne, la pas pleine de bulles d’air, à l’honneur… Le « Gelato Museum » ! Allez, il n’y a pas de saison pour savourer une bonne glace !

À Bologne, le touriste gourmand mange comme un roi, pour une poignée d’euros (mais pas de pâtes à la bolognaise par contre, ça c’est une légende urbaine…). Avec un poil de motivation, le voyageur épicurieux peut aussi se rendre au premier musée du monde consacré à la crème glacée : le Gelato Museum, à Anzola dell’Emilia, tout près de Bologne…

Le lieu, créé par Carpigiani, le grand fabricant de machines à glace du pays, couvre toute l’histoire de la crème glacée. On y apprend qu’en Egypte, les pharaons se délectaient déjà d’un mélange de vin et de neige, un drôle de granité… Au XIe siècle, les Arabes inventent le Shrb, l’ancêtre du sorbet, avec du sucre, des fruits ou même des fleurs.

Au XVIIIe siècle, les écrivains en parlent (c’est dans l’Encyclopédie qu’on évoque pour la première fois la glace dans un document officiel), les chefs créent de nouvelles saveurs pour les riches aristocrates. La glace est alors un met de luxe, chéri notamment par Catherine de Médicis.

C’est le Procope, célèbre café parisien, qui va démocratiser la glace à Paris, en proposant pour la première fois de la crème glacée à vendre dans un café. À l’époque, on utilise des sorbetières en bois : une sorte de gros seau, avec un compartiment pour les ingrédients, et un compartiment pour la glace qui refroidit le tout. Et il faut de l’huile de coude pour mélanger la douce mixture, le temps qu’elle prenne l’allure d’une glace… À manger très vite !

« Gelati ! Gelati ! »… À la fin du XIXe siècle, on commence à vendre de la glace dans la rue en Italie. Le cône est inventé en 1903. S’en suit une longue série d’innovations, comme la première sorbetière à moteur en 1904, puis la sorbetière à mouvement automatique en 1927, et des tas de machines de plus en plus précises et perfectionnées. On verse des fruits, du sucre, de la crème et du jaune d’œuf, on règle la quantité d’air, et hop c’est parti !

Aujourd’hui, on la fabrique partout, sous n’importe quel climat. La glace a mille formes, mille couleurs et parfums, mille contenants différents. Elle peut être insipide ou de très haut niveau gatronomique ! Mac Do la fabrique pleine de bulles d’air (de vide, quoi !) et de gras, les artisans privilégient les fruits et limitent l’insertion d’air.

Pour illustrer tout cela, le musée présente une vingtaine de machines à glace plus ou moins vintage, des moules à cônes, des très anciennes sorbetières, des pubs old school… Ça donne envie de glace. Justement, on peut aussi déguster !

En test, la glace au lait (délicieux, doux), celle aux noisettes (un peu classique et sucrée, mais se laisse agréablement manger, même à 11 heures du matin !) et celle au mascarpone (waouh !).

Bref, un joli lieu, très intéressant pour en savoir un peu plus sur l’histoire de la glace, côté technologique mais aussi culturel. Dans un pays qui compte tout de même 35 000 glaciers !

              

La pâte à cornets passe des petits récipients ronds jusque dans les moules à cônes…

      

Voilà des machines à glace, de plus en plus perfectionnées… 

          

Photos Guillaume Langlais 

L’entrée est gratuite, mais il faut réserver par téléphone. Et faire environ 30 minutes de bus pour aller à Anzola. Pour tout cela, demandez de l’aide à l’office du tourisme de Bologne !

    6 commentaires

    1. Valentin

      Merci pour l’article, ça donne envie de partir pour Bologne :)
      Et, puisqu’on parle de glace, essayez les glaces de Fenocchio si vous passez dans le vieux Nice, elles sont top :)

    2. gonod martine

      le gelato museum….et voila une raison de plus d’aller en Italie….l’Emillie-Romagne est LA region gastronomique de ce délicieux pays ….vivement les vacances…. en attendant félicitations pour ce prix du meilleur blog culinaire

    Poster un commentaire

    Vous devriez utiliser le HTML:
    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>