La Grand-Papa, façon gelée de groseilles Bonne Maman®

Pendant l’été, la Super Supérette reste ouverte pour satisfaire ses clients (bon, nous on part en vacances, on vous rassure) ! Et justement, chaleur, bonheur, vapeur, c’est la douce époque de la fabrication des confitures. Ce n’est pas vraiment un produit industriel, allez-vous rétorquer. Oui, d’accord, mais tous ceux qui n’ont ni jardin ni Mamie-Confiture l’achètent au supermarché, n’est-ce pas ?
C’est la base, les cocottes, on n’a pas besoin de vous pour faire des confiotes, allez-vous ajouter. Oui, d’accord, c’est vrai, mais que serait la Super Supérette sans un pot de confiture dans ses rayons ? Que serait l’Amical sans une bonne couche de gelée de groseille, hein, dites ? Que serait le Pitchounet sans son fourrage à la Grand-Papa ? Alors voilà la recette, qui, pour tout vous dire, a été réalisé par un Papa d’épicière spécialiste de la marmite en cuivre.

Les Dandys, façon Dany®

Cette petite crème cacaotée que beaucoup ont oubliée en grandissant, existe bel et bien encore. Son signe distinctif ? Sa texture lisse mais qui tient en bloc, tout en étant fondante et bien fraîche… Un « dessert lacté » un peu vintage, en somme, qui fut autrefois un yaourt aux fruits. Avec en plus un pot bien lisse, qui permet de ne pas perdre une goutte du dessert (contrairement à certains collègues de rayon des Dany®, frustrant les enfants en les obligeant à ne pas terminer complètement la seule douceur du repas). Bref, un vrai dessert d’enfants, marketé pour les moins de 10 ans. Avec d’ailleurs des pubs rigolotes d’une bande de gamins à qui il arrive des mini-aventures, le temps d’un spot… Allez Norbert, mange un Dany®, ça ira mieux…
Chez les Dandys, seulement 4 ingrédients, faciles à choisir en bio si l’on en a envie (ou pas). Ils se préparent en deux temps trois mouvements, pour faire des réserves. Parce qu’il est toujours bon d’avoir un petit Dandy sous le coude.