Mots-clé : génoise

Les Affirmatifs, façon Yes®

Bien le bonjour chers lecteurs ! On espère que vous avez passé une bonne fin d’année 2013 et que 2014 commence sur des chapeaux de roue. On vous souhaite le meilleur, ni plus, ni moins !
Pour commencer l’année, voilà les Affirmatifs, un goûter positif qui réapprovisionne le rayon Imports un peu délaissé… Vous vous rappelez peut-être des Yes®, ces gâteaux moelleux fourrés aux noisettes, au cacao ou au caramel, enrobés de chocolat tendre et craquant et abrités dans un petit emballage ondulé en carton blanc ? Hélas, trois fois hélas, ils ont disparu des supermarchés français (on a d’ailleurs hésité à créer une rubrique RIP pour l’occasion, mais comme le Yes® n’a pas disparu pour tout le monde…). Heureusement, nous avons des envoyés spéciaux internationaux : l’inspiration est venue d’un colis gourmand en provenance directe d’Allemagne. Et si vous n’avez jamais entendu parlé de ce goûter, voyez l’expérience comme une sorte de fouille archéologique culinaire !

Continuer la lecture

Les Mignons, façon Miniroulés à la framboise®

Les Miniroulés à la framboise® ont quelque chose d’un peu hypnotisant. La génoise tourbillonne avec la confiture, dans un moelleux très déconcertant. Ils rappellent un peu les yeux de Kaa, le serpent du livre de la Jungle. Vous vous rappelez de la scène du fameux « Aie confiance » ? Le pauvre Moogli ne pouvait pas faire grand chose contre le pouvoir de l’hypnose… Mais ne nous égarons pas ! Les Mignons de la Super Supérette n’auront aucune conséquence inattendue, ni ne provoqueront d’obscures sensations psychédéliques chez les gourmands. Ils sont une déclinaison ultra simple du gâteau roulé à la confiture, en format minus, pour se rapprocher du petit goûter des cours de récré…

Continuer la lecture

Le Poli, façon Napolitain®

Le Napolitain® de Lu a des origines mystérieuses. Nous étions persuadées qu’il s’agissait d’un gâteau traditionnel italien, sans doute à cause d’un film hollywoodien aux sources historico-gastronomiques peu fiables. Notre épicière Mélanie, envoyée spéciale à Naples il y a quelques semaines, a évidemment rencontré de superbes pâtisseries, mais pas l’ombre d’un gâteau ressemblant au Napolitain® de nos supermarchés… Peut-être que les fabricants se sont inspirés de la tranche napolitaine, un assemblage de plusieurs couches de glace ? Merci d’avance si vous pouvez nous aider à éclaircir cette épineuse interrogation…
Quoiqu’il en soit, voilà un monument du goûter qui a demandé moult tentatives foireuses essais. Pas facile de se rapprocher de ces gâteaux moelleux mais pas mous, de cette une crème onctueuse mais pas coulante, tout en gardant ce look impeccable, chic et un peu kitsch. On espère que notre Poli vous plaira !

Continuer la lecture

Les Charmants, façon Chamonix®

Ce « délicieux biscuit moelleux subtilement glacé, au cœur fondant à l’orange » est caché dans un délicat papier d’alu. On l’ouvre doucement, et on croque dans le gâteau au glaçage très fin. C’est la texture géniale qui, à notre avis, fait tout le talent de ce petit goûter… Avant d’appartenir à Lu, les Chamonix® étaient produits par la marque l’Alsacienne. Ne cherchez pas le lien avec la Haute-Savoie, les montagnes, le ski, tout ça. On n’a d’ailleurs pas souvent vu des orangers pousser au pied du Mont-Blanc. Et, pour nous rassurer, le packaging mentionne « ce produit n’est pas fabriqué à Chamonix ». Étrange, étrange…
Heureusement, le Messager a déjà enquêté sur « l’insoluble mystère du Chamonix® Orange ». Les hypothèses évoquées par le journal pour expliquer le nom du biscuit sont nombreuses : peut-être qu’un dirigeant est allé à Chamonix en vacances ? Peut-être que c’était la période et la mode des crèmes Mont-Blanc® ? Peut-être que c’est parce que le biscuit est glacé et bombé comme une montagne ? Ou encore parce qu’il y a eu des JO à Chamonix et que les « sports d’hiver » étaient à la mode lors de sa création ? Finalement, le mystère reste entier. Mais peu importe, les Chamonix®, tout comme les Charmants, c’est trop bon !

Continuer la lecture

Les Pimpants, façon Pim’s®

Une génoise (bien mœlleuse), de la marmelade (fondante et acidulée), une couche (fine et craquante) de chocolat: voilà un Pim’s®. Vous serez sans doute extrêmement heureux d’apprendre que le Pim’s® Orange, le premier né d’une très longue histoire, a vu le jour en 1970, avant des innovations à la framboise, à la poire, voire même – soyons fous ! – à l’orange sanguine.

L’ami Pim’s® sonne très british, on se verrait bien le déguster avec a cup of tea, une robe à pois et une chanson des Beatles.
Mais le Pim’s® est on ne peut plus frenchy, puisque c’est Lu qui le fabrique (ceci dit, il existe bien une version anglaise, le Jaffa Cake®) . Sur son site, l’entreprise vante les mérites de son « chocolat de qualité » (sucre, pâte de cacao, beurre de cacao, matière grasse végétale, arôme (vanilline), émulsifiant (lécithine de soja), HUM HUM !), et de ses « fruits soigneusement choisis » (la marmelade contient 4,5% de pulpe d’orange, 1,4% de jus d’orange concentré (équivalent jus d’orange 7,8%), 0,6% de pulpe d’orange concentrée 0,6% (équivalent jus d’orange 2,6%)… MIAM MIAM).

La Super Supérette a en ce moment des Pimpants en rayon, garantis home made, allez donc y jeter un œil !

Continuer la lecture