Mots-clé : glaçage

Les Bien-aimés, façon M&M’s®

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans (et même presque les moins de 30 ans) ne peuvent pas connaître. Le temps où les M&M’s® n’existaient pas, mais les Treets® oui. Car ces petites cacahouètes croustillantes enrobées de chocolat au lait et d’une couche de sucre craquante, extrêmement addictives, sont arrivées sur le marché français en 1975, sous le nom de Treets®. C’est aussi l’année de naissance des chaînes TF1, Antenne 2 et FR3, souligne le site de la marque. Ça nous (vous ?) rajeunit pas hein ? Ce n’est qu’en 1986 que le nom M&M’s® a remplacé Treets®. Vous pouvez donc évaluer approximativement l’âge de votre interlocuteur en lui parlant de Treets®, en mesurant l’incompréhension dans ses yeux éberlués. Ça marche aussi avec le Raider®, mais c’est une autre histoire. Les lecteurs majeurs comprendront…
Bref, les M&M’s® sont profondément liés au cinéma, à l’époque où la marchande de friandises passait encore dans les allées de la salle obscure (véridique, même pour les moins de 30 ans). Un paquet de M&M’s® et une bouteille d’Orangina®, et le film ne pouvait être que génial. Ceci dit, c’est peut-être encore valable aujourd’hui ? Et puis les M&M’s®, ce sont des chocolats, pleins de couleurs, donc un truc qui fera bien l’affaire sur les tables de Noël ! D’ailleurs, la pub en joue allègrement. On vous a donc fabriqué des Bien-Aimés pour ce joli mois de décembre. Aujourd’hui, on triche un peu, car on n’a pas pu résister à l’appel des colorants, pour faire des beaux Bien-aimés colorés. C’est une entorse au « sans colorant »… Mais comme on peut toujours choisir exactement les ingrédients de nos recettes (en ayant bien conscience de ce qu’il y a dedans), libre à chacun de colorer (ou pas) les Bien-aimés, avec cette méthode ou une autre…  À adapter et customiser à l’infini, on vous fait confiance !

Continuer la lecture

Les Charmants, façon Chamonix®

Ce « délicieux biscuit moelleux subtilement glacé, au cœur fondant à l’orange » est caché dans un délicat papier d’alu. On l’ouvre doucement, et on croque dans le gâteau au glaçage très fin. C’est la texture géniale qui, à notre avis, fait tout le talent de ce petit goûter… Avant d’appartenir à Lu, les Chamonix® étaient produits par la marque l’Alsacienne. Ne cherchez pas le lien avec la Haute-Savoie, les montagnes, le ski, tout ça. On n’a d’ailleurs pas souvent vu des orangers pousser au pied du Mont-Blanc. Et, pour nous rassurer, le packaging mentionne « ce produit n’est pas fabriqué à Chamonix ». Étrange, étrange…
Heureusement, le Messager a déjà enquêté sur « l’insoluble mystère du Chamonix® Orange ». Les hypothèses évoquées par le journal pour expliquer le nom du biscuit sont nombreuses : peut-être qu’un dirigeant est allé à Chamonix en vacances ? Peut-être que c’était la période et la mode des crèmes Mont-Blanc® ? Peut-être que c’est parce que le biscuit est glacé et bombé comme une montagne ? Ou encore parce qu’il y a eu des JO à Chamonix et que les « sports d’hiver » étaient à la mode lors de sa création ? Finalement, le mystère reste entier. Mais peu importe, les Chamonix®, tout comme les Charmants, c’est trop bon !

Continuer la lecture