Les Douces, façon DooWap®

Bonjour à tous ! C’est la rentrée ! Pour nous, c’est synonyme d’un heureux événement : notre nouveau livre sera bientôt dans vos librairies… Et avec un peu de chance dans vos cuisines ! Nous ne l’avons pas encore eu entre les mains, mais on a hâte ! On vous racontera tout ça en détail le 25 septembre, mais voici déjà un petit aperçu de la couverture…

En attendant, voici une recette spéciale pour les goûters de cour de récré, les Douces, façon DooWap®, « la brioche aimée des enfants et appréciées des parents ». Ces petites brioches moelleuses aux pépites de chocolat – scandaleusement suremballées –  constituent incontestablement un en-cas d’école primaire des années 2000… Vous vous rappelez du renard ? Avec les Douces, lancez-vous dans une version maison, à emporter dans une petite boîte à goûter !

Les Baroudeuses, façon Barquettes de Lu®

LES BAROUDEUSES #1

Bonjour à tous ! Ouhlalalalala oui on sait, ça fait bien, bien longtemps que nous ne sommes pas passées par ici ! Bon, pour tout vous dire, il y a l’explication « beaucoup de boulot », et l’explication « on ne sait pas exactement encore ce que l’on veut faire de cette Super Supérette ». Justement, on voudrait votre avis ! Pouvez-vous jetez un œil au dernier PS de ce post et nous aider dans nos questionnements choco-existentialistes ? En attendant, voici la recette des Baroudeuses (oui oui, certains d’entre vous les ont déjà croisées dans notre tome 1, mais pas ici !), façon bonnes vieilles barquettes aux fraises, valeur sûre du goûter dans l’herbe fraîche. En réalité, leur vrai nom au supermarché version 2015 est « Lulu La Barquette® ». Avant ce moderne packaging et changement de nom, il y a eu les années 1980 qui semblent soudain si loin, et les années 1990, avec une histoire de corde à sauter et de vitamines, qui vous dit sans doute quelque chose…  En tous cas, ces petites barques sont bien croquignolettes, et vous pourrez les remplir avec n’importe quelle mixture sucrée qui vous semblera bonne.

Les Sergents Chics, façon Captain Choc®

LES SERGENTS CHICS #1

Bonjour à tous ! On espère que vous allez bien et on vous souhaite une super, mais vraiment super année 2015, malgré tout. Aujourd’hui, on s’attaque à un goûter disparu, au grand dam des enfants des années 1990, ce petit cake moelleux aux pépites de chocolat, accolé d’un pirate blondinet qui faisait des clins d’œil : le Captain Choc®. Bon, en réalité, les produits ont été repris sous l’aile de Pépito, et si vous achetez aujourd’hui un Pépito choco pépites®, il aura sans doute un goût très semblable (ou pas, la mémoire gustative a ses raisons que la raison ignore).  Il existait aussi des versions aux fruits pas mal du tout… Et toute cette affaire jouait sur l’ambiance pirates, corsaires, vieux rafiots, pépites et lingots d’or. Ça vous rappelle quelque chose ? Bref, voilà notre version inspirée de ce bon vieux Captain Choc®, un Sergent Chic moelleux comme un oreiller. On espère que ce sera doux pour vous…

Les Champêtres, façon Sablés des Prés Bonne Maman®

LES CHAMPÊTRES #1

Bonjour à tous ! Nous revoilà (oui, oui, nous ne sommes pas très assidues en ce moment…) par cette froide journée de novembre, avec une recette quelque peu printanière. Car les Sablés des Prés de Bonne Maman® (fabriqués avec du beurre et des œufs frais, c’est assez rare et chic pour le noter !), délicieux et pleins de petites graines, inspirent nos Champêtres du jour. Si leur texture est aussi addictive, c’est sans doute grâce à toutes ces bonnes choses, flocons d’avoine, sésame, graines de pavots, qui croquent sous la dent… Allez, bon goûter, et si vous avez des envies de recettes spéciales Noël, n’hésitez pas à nous le dire !

Les Manchots, façon Pingouin®

« Le premier biscuit fabriqué par les pingouins… Des pingouins ? Alors ça ! Non, vraiment, qu’est-ce qu’ils vont pas chercher… Biscuits Pingouins ! Comme si les pingouins étaient capables de fabriquer quelque chose… », marmonnait un monsieur dans les années 1970, avant de se trouver nez à nez avec un groupe de pingouins à la cool dans le métro. Est-ce que ça vous dit quelque chose ? On vous parle aujourd’hui d’un produit disparu pour les petits frenchies, mais présent à jamais dans le cœur d’ex-enfants des années 80… Un Pingouin® (attention, à ne pas confondre avec le Kinder Pingui®, RIEN À VOIR !), c’était deux biscuits au chocolat, fourrés au chocolat, enrobés de chocolat, le tout protégé dans un emballage si joli qu’il donnait envie de commencer une collection. C’était, selon la pub, « un drôle d’oiseau »… Snif. Certains se rappelleront peut-être de ces mêmes biscuits à l’effigie d’Astérix et ses amis, de la bande des Looney Tunes ou encore de Lucky Luke. Aujourd’hui, un pseudo Pingouin® se cache quand même dans un packaging Spiderman dans les supermarchés français. Mais NON, ce n’est en aucun cas un Pingouin® ! Heureusement pour les fans, le vrai Pingouin® n’a pas disparu partout. Il existe encore en Angleterre, et c’est grâce à un petit trafic dans l’Eurostar que l’on a pu récupérer le trésor anglais, des Penguin® de chez Mc Vitie’s. D’ailleurs, un grand merci à Chloé, notre dealeuse officielle, et last but not least, notre traductrice non-officielle pour l’occasion !

[ENGLISH VERSION INCLUDED :-]

La Nattée, façon brioche tressée Pasquier®

La brioche tressée, c’est un bon goûter ou petit déj d’hiver… À manger tiède ou à faire griller, à tartiner de Grand-Papa, de Nostalgique ou de chocolat en poudre (ou de beurre et de sucre, mais ne le dites à personne). Cette recette de Nattée joliment tressée est très inspirée de l’œuvre d’un père d’épicière. Ce papa-là prépare sa spécialité hivernale autour de Noël. Parfois même, il se lève la nuit pour rabattre la pâte ou la faire cuire, pour que sa famille ait une bonne brioche fraîche au réveil ! Bon, le lever à 4 heures du mat’ n’est pas une étape indispensable de la fabrication, on vous rassure. Dans tous les cas, la Nattée embaumera votre maison (ou votre studio de 12 m2, c’est selon). Et puis si vous n’êtes pas très fort en tressage, vous pouvez toujours faire une brioche toute simple, ce sera délicieux aussi !

Les Délectables, façon cigarettes russes Delacre®

Les cigarettes russes, ça va avec tout, on peut jouer au mikado avec, les empiler, les remplir de crème fouettée, les piquer dans des desserts, parfaire une déco très très chic à côté d’un parapluie rose en papier, s’en servir de pailles pour aspirer un restant de glace fondue (on a connu plus classe, certes)… Ou les fumer gracieusement, en produisant une fumée imaginaire qui a l’avantage d’être absolument inodore et sans conséquence pour les poumons (après, on ne dit pas qu’elles n’augmenteront pas votre taux de cholestérol). Avez-vous déjà tenté de les fabriquer ? C’est plutôt facile, il suffit d’accepter l’idée de se cramer légèrement le bout des doigts pendant quelques minutes. De courts instants de douleur que vous oublierez rapidement quand vous dégusterez ces délicieux biscuits bien beurrés, ressemblant plus à des cigares cubains qu’à de fines cigarettes mentholées.

Les Affirmatifs, façon Yes®

Bien le bonjour chers lecteurs ! On espère que vous avez passé une bonne fin d’année 2013 et que 2014 commence sur des chapeaux de roue. On vous souhaite le meilleur, ni plus, ni moins !
Pour commencer l’année, voilà les Affirmatifs, un goûter positif qui réapprovisionne le rayon Imports un peu délaissé… Vous vous rappelez peut-être des Yes®, ces gâteaux moelleux fourrés aux noisettes, au cacao ou au caramel, enrobés de chocolat tendre et craquant et abrités dans un petit emballage ondulé en carton blanc ? Hélas, trois fois hélas, ils ont disparu des supermarchés français (on a d’ailleurs hésité à créer une rubrique RIP pour l’occasion, mais comme le Yes® n’a pas disparu pour tout le monde…). Heureusement, nous avons des envoyés spéciaux internationaux : l’inspiration est venue d’un colis gourmand en provenance directe d’Allemagne. Et si vous n’avez jamais entendu parlé de ce goûter, voyez l’expérience comme une sorte de fouille archéologique culinaire !

Week-end dédicaces en Anjou !

Bonjour ! Le week-end dernier, notre épicière Mélanie s’est rendue sur ses terres natales, l’Anjou, pour une tournée internationale de la Super Supérette ! D’abord à Brion, à la bibliothèque… Un immense MERCI aux super et accueillantes bénévoles qui avaient chacune cuisiné une recette du livre ! Et le lendemain, à Longué, pour le marché de l’Avent. Mille MERCIS aussi à tous les gens, famille, amis et inconnus qui sont passés avec leurs grands sourires !

Le Paradisiaque, façon quatre-quarts Ker Cadélac®

Ce quatre-quarts là, vous l’avez peut-être mangé, il y a plus ou moins longtemps, au centre aéré, aux goûters d’anniversaire ou aux tournois de foot de Brignolette-les-Oies. Ou, plus tard, comme l’Aïeul, dans des chambrettes d’étudiants, car il a l’avantage d’être bon marché et extrêmement nourrissant. Tout comme ses voisines de rayon, les « barres pâtissières », pouvant atteindre les 40 cm mais souvent bourrées d’huiles trans et Cie… Le quatre-quarts qui nous intéresse aujourd’hui est moelleux, un peu collant et très généreux. Il est élaboré « d’après le Code des usages du quatre-quarts », dit l’étiquette… Ce qui bien sûr ne manqua pas de piquer notre curiosité. Une petite recherche sur ce mystérieux code confirma nos intuitions nées un mercredi de 1997 : dans le quatre-quarts, comme son nom l’indique, il y a le même poids de beurre, d’œufs, de farine et de sucre…  Oui, bon, d’accord, vous saviez aussi, et le Paradisiaque ne réinvente ni la poudre ni l’eau tiède !!! Mais il vous nourrira de manière plus qu’agréable… À savourer nature ou à tartiner de Grand-Papa ou de Nostalgique !