Le Nostalgique, façon Nutella®

Nutella®… Il fallait bien que l’on s’attaque un jour à ce monument du supermarché. À celui qui, selon son fabricant Ferrero«accompagne les petits déjeuners et goûters de millions de français depuis 1965». À celui qui fait briller les yeux de nombreux enfants/ adolescents/ adulescents/ adultes…
Bon, soyons réalistes. Nous ne reproduirons jamais l’incomparable texture du Nutella®. Celle-ci existe grâce à une bonne dose d’huile de palme dans chaque pot, utilisée dans un pourcentage inconnu, «secret de fabrication» oblige…  Une graisse controversée qu’on ne trouvera jamais à l’état brut dans une épicerie française, mais très employée dans l’industrie agro-alimentaire pour ses propriétés physiques et… son coût très faible.
En même temps, ça tombe quand même bien, car vous n’êtes pas sans savoir que cette huile de palme n’est pas l’idéal pour la santé. Ni pour la planète, d’ailleurs. Alors, soyons honnête, votre Nostalgique n’aura jamais exactement le même goût que le Nutella®. Mais il demeurera bien gras et réconfortant, et sentira bon les noisettes, le chocolat et les goûters d’après l’école !

Les Boulimiques, façon Bounty®

Quand vient la fin de l’été, sur la plage… « Le soleil est plus pâle, et nous n’irons plus danser… Crois-tu qu’après tout un hiver, notre amour aura changé ? »… Bon, eh oui, les amis, il faut se faire à l’idée. Plus de baisers salés, plus de glaces dégoûlinantes. Alors on boulotte des Bounty® pour se consoler !
Ces petites barres chocolatées sentent bon le sable chaud, le monoï et les cocotiers. Selon les fabricants, les Bounty® ont carrément « le goût du paradis ». Rien que ça ! Un genre de goûter très frais et à la fois très caliente
Pour d’autres, les plus assidus aux cours d’histoire-géo, la douce appellation évoquera plutôt des îles néo-zélandaises (sans doute paradisiaques !), ou encore l’aventure des marins mutins du bateau du même nom…
La Super Supérette vous a préparé des Boulimiques, façon Bounty®, de jolies petites choses bien addictives, histoire de redémarrer du bon pied, avec des petits morceaux d’été dans votre cartable !

Les Charmants, façon Chamonix®

Ce « délicieux biscuit moelleux subtilement glacé, au cœur fondant à l’orange » est caché dans un délicat papier d’alu. On l’ouvre doucement, et on croque dans le gâteau au glaçage très fin. C’est la texture géniale qui, à notre avis, fait tout le talent de ce petit goûter… Avant d’appartenir à Lu, les Chamonix® étaient produits par la marque l’Alsacienne. Ne cherchez pas le lien avec la Haute-Savoie, les montagnes, le ski, tout ça. On n’a d’ailleurs pas souvent vu des orangers pousser au pied du Mont-Blanc. Et, pour nous rassurer, le packaging mentionne « ce produit n’est pas fabriqué à Chamonix ». Étrange, étrange…
Heureusement, le Messager a déjà enquêté sur « l’insoluble mystère du Chamonix® Orange ». Les hypothèses évoquées par le journal pour expliquer le nom du biscuit sont nombreuses : peut-être qu’un dirigeant est allé à Chamonix en vacances ? Peut-être que c’était la période et la mode des crèmes Mont-Blanc® ? Peut-être que c’est parce que le biscuit est glacé et bombé comme une montagne ? Ou encore parce qu’il y a eu des JO à Chamonix et que les « sports d’hiver » étaient à la mode lors de sa création ? Finalement, le mystère reste entier. Mais peu importe, les Chamonix®, tout comme les Charmants, c’est trop bon !

Les Sublimes, façon Sundy®

Attention, recette de warriors ! Si vous avez peur du sucre et du beurre, passez votre chemin. Caloriquement parlant, ce goûter est terrible. Gustativement parlant, il est sublime ! Les pétales de maïs croustillent et le chocolat noir fond en même temps…
Chez Nestlé, ils sont trop drôles : le packaging des Sundy® est délicatement orné d’épis de blé. Mais en fait, il n’y en a pas un gramme à l’intérieur, ce goûter est aux pétales de maïs ! La blague. « Un rayon de soleil idéal à tout moment de la journée ! », voilà de quoi on parle aujourd’hui. L’emballage joue sur le côté Let the sunshine in ou Sunny afternoon de la friandise… Le Sundy® est aussi une barre qui « vous apporte forme et joie de vivre ! ». Forme ? Forme genre équilibre alimentaire ? Vraiment trop marrants chez Nestlé ! Ceci dit, précisons que notre version est tout aussi grasse, voire carrément plus… Mais on vous aura prévenus. La notre ne vous donnera peut-être pas la forme mais sûrement des formes ! 

Les Spirituels, façon Sprits®

Encore un gris mercredi de printemps… Parfait ! Oui, PAR-FAIT, c’est un jour à cuisiner des Spirituels, façon Sprits® ! Car le ciel morose pousse à boire du thé ou du chocolat chaud. Et figurez-vous que les Spirituels adorent faire trempette.
Ils sont charmants, ces Spirituels, avec leur petit mouvement torsadé, et ce sablé fondant, presque velouté. Le fabricant belge des Sprits® indique que « seul Delacre a le secret de la recette originale du Sprits, né aux Pays-Bas. Un délicieux biscuit sablé doré au four dans sa forme originale et unique. » Mais la Super Supérette sait aussi fabriquer de jolis goûters inspirés des Sprits®… En plus, ce genre de biscuits bien connu est souvent appelé « sablé viennois ». Alors, les petits nés de parents belges sont-ils autrichiens ou hollandais ? Nous n’avons pas contacté Delacre pour avoir plus d’indices historiques. Le mystère reste entier. Découvrez notre recette parisienne !

Les Grandiloquents, façon Granola®

« Ne pariez jamais que vous n’en mangerez qu’un »… Ça c’est bien vrai !  Encore un exemple de biscuit « reviens-y 10 fois sans même t’en rendre compte ». Le Granola® déchaîne les foules, les fanatiques et les passionnés peut-être au même titre que les Pim’s®, ce qui n’est pas peu dire. La page Facebook de Granola® compte plus de 170 000 fans ! Cependant, on assiste à un phénomène sociologique étonnant, une espèce de battle entre les aficionados de Granola® et les fans des Pépito®. Entre Beatles et Stones, il faut choisir. Entre le Prince vaillant et le Mexicain joyeux, notre cœur balance… On a quand même un penchant pour les Granola® et leur sablé unique. Mais ça ne veut pas dire qu’on ne s’attaquera pas aux Pépito® d’ici quelques mois… En attendant, goûtez donc nos Grandiloquents !

Les Talentueuses, façon tartelettes au citron Bonne Maman®

Aujourd’hui, c’est férié. Travaillez moins pour cuisiner plus ! Pour cela, on vous propose des Talentueuses, façon tartelettes au citron Bonne Maman®…
Bonne Maman, bien connue pour ses confitures, joue à fond la carte du tradi-nostalgique dans ses pubs qui sentent l’enfance perdue, les vieux buffets en bois et les gâteaux de grand-mère. En bref, «un doux parfum d’antan»… Le marketing Madeleine de Proust, en quelque sorte.

Pour être absolument impartiale, votre Super Supérette doit bien préciser que les biscuits Bonne Maman, même s’ils ne sont pas fabriqués par une gentille mamie mais plutôt dans une usine, contiennent des ingrédients assez simples, comme par exemple des œufs frais. Ou du beurre frais et non pas de l’huile hydrogénée, adorée et utilisée à l’excès par les collègues de Grand-Maman. Mais la Super Supérette s’est quand même lancée dans la fabrication de très Talentueuses tartelettes au citron, encore plus simplissimes et délicieuses, promis juré !

Les Pimpants, façon Pim’s®

Une génoise (bien mœlleuse), de la marmelade (fondante et acidulée), une couche (fine et craquante) de chocolat: voilà un Pim’s®. Vous serez sans doute extrêmement heureux d’apprendre que le Pim’s® Orange, le premier né d’une très longue histoire, a vu le jour en 1970, avant des innovations à la framboise, à la poire, voire même – soyons fous ! – à l’orange sanguine.

L’ami Pim’s® sonne très british, on se verrait bien le déguster avec a cup of tea, une robe à pois et une chanson des Beatles.
Mais le Pim’s® est on ne peut plus frenchy, puisque c’est Lu qui le fabrique (ceci dit, il existe bien une version anglaise, le Jaffa Cake®) . Sur son site, l’entreprise vante les mérites de son « chocolat de qualité » (sucre, pâte de cacao, beurre de cacao, matière grasse végétale, arôme (vanilline), émulsifiant (lécithine de soja), HUM HUM !), et de ses « fruits soigneusement choisis » (la marmelade contient 4,5% de pulpe d’orange, 1,4% de jus d’orange concentré (équivalent jus d’orange 7,8%), 0,6% de pulpe d’orange concentrée 0,6% (équivalent jus d’orange 2,6%)… MIAM MIAM).

La Super Supérette a en ce moment des Pimpants en rayon, garantis home made, allez donc y jeter un œil !

Les Délicieux, façon Kinder Délice®

Si vous avez eu une enfance postérieure à 1986 (date de naissance de notre sujet chocolaté), vous avez forcément croqué à la récré dans ce doux gâteau, qui d’ailleurs « donne du goût à ton goûter ! ». Peut-être même avez-vous dragué dans la cours de récré en partageant un Kinder Délice® avec la pauvre fille (ou le pauvre gars) qui avait un goûter pas bon. Comme vous étiez jeune et naïf, vous pensiez aussi qu’un gentil chef moustachu fabriquait vos Kinder Délice® dans sa cuisine (vous ne saviez pas encore ce qu’était qu’une chaîne de production agro-alimentaire).
Mais votre ingénuité n’est pas le sujet. Un Kinder Délice®, c’est extrêmement chocolaté, extrêmement moelleux et extrêmement bon, si je peux me permettre.
Comme le dit l’emballage, ce gâteau contient 15% de lait (soit… 6,3 g, c’est pas ça qui va vous éviter l’ostéoporose à 60 ans, les enfants !) et 5% de cacao (ouaou, 2,1 g de cacao, une vrai cure de magnésium !). Au moins, pas de publicité mensongère !
Mais la Super Supérette vous propose quand même une super version qui vous permettra d’épater votre camarade de classe à la récré (ça marche aussi si vous êtes grand et que vous travaillez dans un open space dans une ville grise).

Les Braves, façon Bastogne®

Ah, les braves, beaux et bons Bastogne®, croqués au coin du feu avec un thé ou… une bonne bière belge ! Bastogne®, c’est en fait le nom commercial d’un biscuit largement inspiré par les spéculoos belges, lesquels sont traditionnellement donnés aux enfants au moment de la Saint Nicolas.
Leur aspect n’est à vrai dire pas foufou, mais on croque un biscuit bien agréable, un peu granuleux grâce au sucre roux et très goûteux grâce aux épices.
Bastogne est aussi une ville francophone de Belgique. L’histoire ne dit pas si les habitants sont des speculoophiles, mais la ville est connue pour son siège impressionnant pendant la seconde guerre mondiale. Bref, passons sur cette belle bataille et revenons à nos moutons…