Les Délectables, façon cigarettes russes Delacre®

Les cigarettes russes, ça va avec tout, on peut jouer au mikado avec, les empiler, les remplir de crème fouettée, les piquer dans des desserts, parfaire une déco très très chic à côté d’un parapluie rose en papier, s’en servir de pailles pour aspirer un restant de glace fondue (on a connu plus classe, certes)… Ou les fumer gracieusement, en produisant une fumée imaginaire qui a l’avantage d’être absolument inodore et sans conséquence pour les poumons (après, on ne dit pas qu’elles n’augmenteront pas votre taux de cholestérol). Avez-vous déjà tenté de les fabriquer ? C’est plutôt facile, il suffit d’accepter l’idée de se cramer légèrement le bout des doigts pendant quelques minutes. De courts instants de douleur que vous oublierez rapidement quand vous dégusterez ces délicieux biscuits bien beurrés, ressemblant plus à des cigares cubains qu’à de fines cigarettes mentholées.

À gauche, voilà des Cigarettes Russes Delacre®, qui, soulignons-le, contiennent des ingrédients simples (clap clap clap) : « farine de blé, sucre, graisse végétale, blanc d’oeufs en poudre, sel, émulsifiant : lécithine de soja, arôme ».

À droite, voilà une belle Délectable dorée !

Ingrédients (pour une vingtaine de cigarettes)

- 120 g de beurre
- 100 g de sucre
- 75 g de fécule de maïs
- 50 g de farine
- 3 blancs d’œufs
- 1 bonne pincée de sel

Recette

Préchauffez votre four à 180°C. Dans un saladier, mélangez bien les blancs d’œufs et le sucre. Ajoutez le beurre fondu et refroidi, puis le sel, la fécule de maïs et la farine, de préférence tamisées…

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, déposez des petits tas de pâte, bien espacés, puisqu’ils vont s’étendre tranquillou comme des tuiles. Enfournez la plaque, et surveillez bien les Délectables. Le point idéal se situe entre 6 et 10 minutes selon les talents de votre four. Dès que la première tuile commence à brunir sur les côtés, c’est le moment fatidique. Préparez-vous mentalement à sérieusement vous cramer les doigts. Sortez-la (laissez les autres au chaud sinon elles vont durcir) avec un couteau ou une spatule, enroulez-la autour d’un crayon ou du manche d’une cuillère en bois, tenez bien fort pendant quelques secondes, le temps que la chose se soude. Ensuite, laissez reposer la cigarette sur une grille ou une autre feuille de papier sulfurisé.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à faire la même chose avec les autres tuiles de la plaque. Puis avec les autres fournées.

 

    22 commentaires

    1. Joey

      Rhoooo lala!!! Cette gourmandise va obligatoirement rejoindre le panier gourmand que je vais concocter à la saint-Valentin (eeeuuuuhhhh réflexion faite….c loin cette date!!!)

    2. Karine

      Fait hier soir, avec de la farine de riz et sarrasin pour remplacer la farine tradi, pas roulé parce que pas envi de me cramer les doigts ! Super bien, super croustillant et super addictif. Merci.

    3. virginie

      je viens d’essayer j’ai du rediluer ma pate qui ne s’étale pas pourtant j’ai bien tout suivi et malgré tout il ne sont pas du tout sablés et ont un gout d’oeuf fort et pas très sucré

    4. Nora-Laure

      J’avais testé une fois les cigarettes russes mais elles étaient restées à l’état de … tuiles :p !
      Merci pour la nouvelle super recette, vous faites désormais partie des « Top Chefs » dans les liens de mon blog! Clap Clap Clap !
      A bientôt !!

    5. Nathalie

      Déçue :-( Recette suivie à la lettre (pour une fois) : le goût et la texture ne nous plaisent absolument pas… Je pense que la fécule de maïs n’est pas étrangère à ça. En tout cas l’astuce du crayon pour la mise en forme est très chouette !

    Poster un commentaire

    Vous devriez utiliser le HTML:
    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>