Les Jurassiques, façon Dinosaurus®

Pourquoi ces biscuits en forme de dinosaures ont-ils tant marqué les esprits ? Pourquoi sont-ils si fréquemment cités dans vos demandes gourmandes ? Encore un mystère. Peut-être à cause de ce doux goût et cette texture sableuse ? Parce qu’il y avait des gommes dinos dans les paquets ? Ou parce qu’on peut facilement jouer avec, tels des hommes des cavernes à la bouche pleine de chocolat (oui ceci est quelque peu anachronique) ? Ou parce que vous les engloutissiez tous les jours devant vos dessins animés (ou Jurassik Park, très 1993…), et même plus tard, en révisant vos partiels ? Vous avez d’autres pistes ? Quoiqu’il en soit, voici une version inspirée du Dinosaurus®, réalisée grâce à des emporte-pièces dégotés sur le net. Mais vous pouvez aussi vous fabriquer un patron sur un bout de bristol ! Bon goûter !

Les Surprenants, façon Kinder Surprise®

Aaaah, la bande des Hippos… Les petits Pingos… Ou encore les Drolly Dinos… Rappelez-vous, ils peuplaient, joyeux et frétillants, vos Kinder Surprise® de Pâques et ces délicieuses pubs des années 1990. Bonus Madeleine de Proust, si vous aviez 10 ans à cette époque révolue, jetez un oeil à ce site assez fou, qui recense les séries des personnages collectors sortis tous les ans par Kinder Surprise®. Il y a même un forum de fans !
Mais revenons à nos affaires, voilà des Surprenants, inspirés par ces œufs surprise au chocolat. Vous pourrez choisir la surprise à glisser dedans, on compte sur vous pour déployer des trésors d’imagination, d’absurde ou de kitsch. Comme vous pouvez le voir, nous avons choisi un ra-vi-ssant petit chien-chien en plastoc, d’inspiration très 1992. Nos Surprenants seront plus caloriques (et environ deux fois plus lourds !), car moins fins, que les œufs en chocolat achetés dans le commerce, ayez-en conscience hein ! Mais ils sont bien faciles à faire, avec cette technique de bricolo réalisable partout et sans moules spéciaux. Allez, bon week-end de Pâques (un peu en avance, d’accord) !

Les Pétillants, façon Petit Déjeuner de Lu®

Hier, sur Facebook, vous nous avez suggéré une longue liste de biscuits à croquer pour le petit déj’…  Merci, notre to-cook list s’est encore agrandie !
Voilà finalement la recette du jour… Il s’agit bien des Pétillants, inspirés des Petit Déjeuner de Lu®, aujourd’hui renommés Belvita®. Des biscuits censés apporter 5 céréales complètes (dont certaines en extrêmement petite quantité,  comme vous pouvez le voir dans la liste des ingrédients…) avec un petit goût de miel et des pépites de chocolat…
Imaginez votre lundi matin : pas le temps, les aiguilles tournent à toute allure, tout le monde est super en retard, ça crie, ça pleure, ça s’arrache les cheveux. Ce sera sans doute le jour idéal pour dégainer la solution de secours, l’alternative à la traditionnelle – mais néanmoins excellente – tartine de confiture : le biscuit aux céréales et aux pépites de chocolat, spécialement fabriqué par vos soins pour les matins précipités. À vous les Pétillants ! Ceux là ne contiennent pas 5 céréales différentes (dans le souci de vous faciliter la tâche…) mais seront vraiment délicieux, surtout si vous choisissez un miel bien parfumé. Parce que bon, il faut bien avoir des raisons de se lever le matin, et un alléchant petit déj’ en est une pour les gros gourmands, non ?

Le Jean-Claude, façon cake Vandame®

Le cake Vandame® ? Mais si, rappelez-vous ! Le cake aux fruits confits, grosses cerises bien rouges et petits raisins, à croquer dans le bus pendant les voyages scolaires ou après de fous furieux matchs de volley…
Un goûter qui n’est pas tout jeune : selon les légendes urbaines, le fondateur de la marque Vandamme® a monté en 1929 sa fabrique artisanale de pains d’épices. À seulement 25 ans, oui messieurs dames ! Plus tard, en 1945, ce «visionnaire» s’est inspiré des cousins anglais pour cette recette de cake aux fruits confits very successful, en effet. Aujourd’hui, le fameux goûter, toujours fabriqué dans l’hexagone, a juste perdu un « m » suite à différents changements de propriétaire.
Vous allez voir, on vous propose un Jean-Claude maousse costaud, beaucoup plus imposant que le Vandame®. Ouais, parce que Jean-Claude est trop fort quoi… Un bon cake bien balèze, à déguster bien sûr avec une tasse de thé fumant, un jour glacé de tempête de neige !

Les Raffinés, façon Raffaello®

Vous êtes en plein dans la confection des paquets cadeaux, du bolduc jusqu’au cou ? Vous êtes en train de fignoler votre sublimissime bûche de Noël faite maison ? Vous tapotez sur votre i-phone, coincé dans un bouchon, sur la route de chez Mémé ? Vous êtes en train d’essayer de dompter des enfants fauves, surexcités à l’approche du 25 ? Vous venez de foirer votre foie gras maison ? Vous avez déjà envie d’étrangler votre belle-mère?
Allez, pas d’angoisse, voilà une petite pause de douceur dans ce monde de brutes. Aujourd’hui, on fabrique des Raffinés façon Raffello®, des  «gaufrettes fourrées et enrobées de coco avec une amande entière». Une petite friandise multi-texture assez… irrésistible. Pour les puristes, c’est plus un bonbon qu’un véritable chocolat puisque les Raffaello® ne contiennent pas de chocolat (attention réclame télé tellement kistsh qu’on dirait une fausse pub des Nuls). Nos Raffinés contiennent du chocolat blanc, parce que c’est quand même bien bon, et que ça donne un chouette enrobage… À vous de jouer, aujourd’hui, demain ou après Noël, si vous êtes déjà overbooké par la préparation du réveillon !

Les Affriolants, façon After Eight®

On continue dans notre lancée hivernale, voilà un nouveau chocolat pour préparer Noël… Les Affriolants, façon After Eight® ! Une « fine feuille de chocolat noir fourrée d’une crème fondante parfumée à la menthe », dans une pochette noire, très raffiné, très british, à savourer tranquillement après le dîner (oui after eight ça veut dire after dinner…).
On déguste ce chocolat un peu intello seulement en hiver, au coin du feu, avec une tasse de thé fumant, des grosses lunettes à écailles et un bon bouquin. C’est le chocolat pour adultes par excellence, chic et désuet, qu’on ne trouve que chez les amis des parents… Les enfants de 10 ans le réclamant à corps et à cri sont en effet bien rares !
L’association choco-menthe, comme choco-orange, provoque souvent l’adoration ou la détestation. Chacun choisit son camp! Ce débat choco-polémique divise même vos épicières…
En tous cas, des messieurs anglais très chics sont capables de faire un strip-tease à la Full Monty pour piquer à leurs dames la boîte de chocolats… Hum, très affriolant ! Allez, voilà notre recette : une première version à l’huile essentielle de menthe, la seconde aux feuilles de menthe fraîche…

Les Féeriques, façon Ferrero Rocher®

Hé ! Mais dans un mois c’est Noël ! Nous avons donc commencé à nous pencher sérieusement sur les chocolats, ceux qu’on offre, ceux qu’on lorgne avec des yeux gourmands, ceux dont on s’empiffre joyeusement entre le 25 et le 31 (voire même après). Pour commencer, le voici le voilà, le Féérique, façon Ferrero Rocher® !
Si ce chocolat, né au début des années 1980, est devenu mythique, c’est un peu grâce à une campagne de pub sur « les fêtes de l’ambassadeur », qui sont bien sûr « toujours réussies » grâce à une montagne de chocolats emballés dans du papier doré et servis par un monsieur moustachu distingué…
Vous voulez faire la même chose ?  Ça vous dit de jouer à Madame l’ambassadrice ou Monsieur l’ambassadeur pour Noël ? Alors lancez-vous dans les Féériques, ils sont trop bons !

Les Mignons, façon Miniroulés à la framboise®

Les Miniroulés à la framboise® ont quelque chose d’un peu hypnotisant. La génoise tourbillonne avec la confiture, dans un moelleux très déconcertant. Ils rappellent un peu les yeux de Kaa, le serpent du livre de la Jungle. Vous vous rappelez de la scène du fameux « Aie confiance » ? Le pauvre Moogli ne pouvait pas faire grand chose contre le pouvoir de l’hypnose… Mais ne nous égarons pas ! Les Mignons de la Super Supérette n’auront aucune conséquence inattendue, ni ne provoqueront d’obscures sensations psychédéliques chez les gourmands. Ils sont une déclinaison ultra simple du gâteau roulé à la confiture, en format minus, pour se rapprocher du petit goûter des cours de récré…

Le Poli, façon Napolitain®

Le Napolitain® de Lu a des origines mystérieuses. Nous étions persuadées qu’il s’agissait d’un gâteau traditionnel italien, sans doute à cause d’un film hollywoodien aux sources historico-gastronomiques peu fiables. Notre épicière Mélanie, envoyée spéciale à Naples il y a quelques semaines, a évidemment rencontré de superbes pâtisseries, mais pas l’ombre d’un gâteau ressemblant au Napolitain® de nos supermarchés… Peut-être que les fabricants se sont inspirés de la tranche napolitaine, un assemblage de plusieurs couches de glace ? Merci d’avance si vous pouvez nous aider à éclaircir cette épineuse interrogation…
Quoiqu’il en soit, voilà un monument du goûter qui a demandé moult tentatives foireuses essais. Pas facile de se rapprocher de ces gâteaux moelleux mais pas mous, de cette une crème onctueuse mais pas coulante, tout en gardant ce look impeccable, chic et un peu kitsch. On espère que notre Poli vous plaira !

Le Nostalgique, façon Nutella®

Nutella®… Il fallait bien que l’on s’attaque un jour à ce monument du supermarché. À celui qui, selon son fabricant Ferrero«accompagne les petits déjeuners et goûters de millions de français depuis 1965». À celui qui fait briller les yeux de nombreux enfants/ adolescents/ adulescents/ adultes…
Bon, soyons réalistes. Nous ne reproduirons jamais l’incomparable texture du Nutella®. Celle-ci existe grâce à une bonne dose d’huile de palme dans chaque pot, utilisée dans un pourcentage inconnu, «secret de fabrication» oblige…  Une graisse controversée qu’on ne trouvera jamais à l’état brut dans une épicerie française, mais très employée dans l’industrie agro-alimentaire pour ses propriétés physiques et… son coût très faible.
En même temps, ça tombe quand même bien, car vous n’êtes pas sans savoir que cette huile de palme n’est pas l’idéal pour la santé. Ni pour la planète, d’ailleurs. Alors, soyons honnête, votre Nostalgique n’aura jamais exactement le même goût que le Nutella®. Mais il demeurera bien gras et réconfortant, et sentira bon les noisettes, le chocolat et les goûters d’après l’école !